Nouveautés

Toutes les nouveautés

En promo

Tous les produits en promotion

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Derniers avis

Par sophie M. (Chatres sur cher, France) le 25 Fév. 2021 :

(5/5) 

Produit évalué : Manchon male male fileté en PEHD Exactement la pièce dont...

Par Rolland B. (GREOUX LES BAINS, France) le 24 Fév. 2021 :

(5/5) 

Produit évalué : Carré potager en bois naturel 1200 x 400mm Beau produit, facile à monter.

Par Miguel P. (Beaumont en Véron, France) le 21 Fév. 2021 :

(5/5) 

Produit évalué : Traversée de paroi Livré dans les temps....

Tout savoir sur l’enrobé à froid

Publié le : 04/01/2021 10:35:23
Catégories : Conseils

Tout savoir sur l’enrobé à froid

Tout savoir sur l’enrobé à froid

Vous envisagez d’aménager une allée dans votre jardin et hésitez sur le choix du revêtement ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’enrobé à froid, un mélange de graviers, de sable et de bitume qui a l’avantage d’être à la fois perméable et extrêmement résistant.

Enrobé… De quoi parle-t-on au juste ?

Aussi appelé « béton bitumineux » ou « enrobé bitumineux », l’enrobé est un revêtement servant au recouvrement ou à l’entretien des routes et des chemins carrossables. S’il a la particularité d’être très résistant, c’est parce qu’il est composé de graviers, de sable et d’un liant hydrocarboné comme le bitume, appliqué en une ou plusieurs couches par compactage.

Comparé au goudronnage, qui consiste à étaler une couche de goudron seulement, l’enrobage permet de réaliser des aménagements bien plus durables : là où une allée en goudron a une durée de vie de 3 à 10 ans, une allée en enrobé peut tenir 10 à 20 ans à condition d’être bien entretenue.

Quels sont les différents types d’enrobés ?

Il existe plusieurs types d’enrobés. En réalité, autant d’enrobés qu’il y a de techniques de fabrication.

Parmi ces revêtements, on trouve les suivants :

  • La grave à émulsion, un matériau que l’on obtient en mélangeant à froid des granulats, de l’eau et une émulsion de bitume. Ses avantages ? Être plutôt simple à utiliser et avoir un faible impact sur l’environnement. Généralement, on l’applique en épaisseur d’au moins 5 cm, que ce soit pour durcir ou pour renforcer les voies carrossables, et notamment celles devant supporter le passage régulier de poids lourds ;
  • L’enrobé à chaud, qui se compose de granulats et de bitume. Contrairement aux méthodes de fabrication à froid, l’application d’enrobé à chaud se fait lorsque ce dernier est à une température de 180°C. Composé d’une part importante de bitume (ce qui en fait un matériau très robuste), c’est le revêtement qui compose la plupart du temps les couches supérieures des axes routiers ;
  • L’enrobé coloré, davantage utilisé par les particuliers. Constitué de graviers, de sable et de bitume, il se pare de différentes teintes de rouge, d’orange, de beige ou même de bleu… Au gré des envies de ceux qui l’utilisent pour aménager leur jardin ;
  • L’enrobé drainant, obtenu à partir d’un mélange de granulats, de vide d’air (au moins 20 %) et de bitume, généralement utilisé pour recouvrir les voies rapides. La raison de cette utilisation est simple : ce matériau permettant de chasser l’eau de pluie, il garantit une meilleure sécurité aux usagers en limitant le risque d’accident ;
  • L’enrobé à froid, celui qui nous intéresse ici. Aussi appelé « enrobé rouge », il se compose de granulats, de sable et d’un bonne proportion de liant. Selon le liant utilisé, il est plus ou moins respectueux de l’environnement, certains enrobés à froid utilisant un fluxant végétal comme liant. Ne nécessitant pas une forte chaleur au moment de sa mise en place, il est souvent utilisé pour réparer les routes ou les allées carrossables des particuliers, ou pour recouvrir des trottoirs.

Dans quelle situation poser un enrobé à froid ?

Au cours des hivers très froids, il peut arriver que le revêtement d’une voie carrossable subisse des dégradations. En cause ? Les épisodes de gel et de dégel successifs, pouvant occasionner des fissures, des crevasses et autres nids-de-poule.

Pour reniveler la route et la rendre plus facilement praticable, rien de mieux que d’attendre le printemps (on estime qu'en-dessous de 10°C, un enrobé à froid ne peut pas être posé) et de combler les trous. L’enrobé à froid est en effet le matériau le plus utilisé pour les travaux de rénovation ou de réparation de la voirie.

Par ailleurs, il convient également très bien aux finitions chez les particuliers… L’important étant de l’utiliser plutôt pour recouvrir des petites surfaces, et qui plus est en fines couches.

Pourquoi choisir l’enrobé à froid pour mon extérieur ?

En plus d’être extrêmement résistant, l’enrobé à froid a l’avantage d’être moins onéreux que l’enrobé à chaud. En fait, il s’agit même du matériau le moins cher parmi tous ceux de permettant de combler les trous d’un revêtement !

Au-delà de son prix attractif, il est aussi facile à poser dans la mesure où il ne nécessite pas le matériel que requiert le malaxage d’un enrobé à chaud.

Pour terminer, l’enrobé à froid se distingue des autres revêtements par son impact environnemental. Contrairement à d’autres revêtements, ce matériau ne dégage pas de CO2 ni de gaz à effet de serre au moment de la mise en œuvre… Mieux encore, il peut même être obtenu à partir d’un liant végétal de couleur miel au lieu du liant bitumineux classique.

Quelles précautions pour réaliser un enrobage à froid ?

Attention si vous posez un enrobé à froid : ce dernière ne doit en aucun être en contact avec votre peau ou vos yeux ! Le mieux, c’est d’enfiler des gants et une tenue de chantier avant de vous lancer. Ainsi, vous serez assuré de ne pas vous mettre en danger.

Retrouvez nos produits dédiés à l’entretien des routes et notamment l’enrobé à froid sur multitanks.com

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)